lundi 13 juin 2016

L'enfant qui avait oublié sa peur, de Nathalie Wyss et Béatrice Bourguignon, aux éditions du Baron Perché

L'enfant qui avait oublié sa peur, c'est le dernier livre que j'ai trouvé dans une de mes librairies "habituelles", non pas au rayon des albums jeunesse classiques, mais au rayon "Emotions/Sentiments". C'est bien classé, mais c'est un peu dommage, car beaucoup de parents risquent de passer à côté... 

Parce que sans rien chercher de spécifique sur ce sujet, quand on a des enfants dont on peut dire "ils vont bien", il y a toujours, je pense, une nécessité d'aborder des émotions telles que la peur. Si ce n'est pas pour aujourd'hui, tant mieux, mais ça pourra être pour demain, ce ne sera jamais superflu, à mon sens. 

Cet albums aux belles aquarelles raconte l'histoire d'un enfant qui marche, sans s'arrêter, droit devant lui, avec la certitude que, s'il s'arrêtait, son coeur ne battrait plus. Alors il marche, sans s'arrêter, sans parler à personne, sans trop regarder autour de lui.

Jusqu'au jour où, boum, il fonce dans un ours. Mais là encore, il repart en marchant. Sauf que l'ours, lui, le suit. C'est d'ailleurs un ours à lunettes. Et petit à petit, sans comprendre pourquoi, l'enfant ralentit pour marcher à coté de l'ours. Puis accepte de lui parler. Puis de lui parler de sa peur. 

Et l'ours lui dit que lui, il a peur des flocons. 

L'ours lui demande de penser à sa peur. De l'imaginer telle un petit oiseau qui se perche sur son épaule. Et qui passe. 

Arrive la neige et ses flocons, l'enfant pense à l'ours avant de penser à lui. Il grimpe sur son dos pour le couvrir, pour empêcher les flocons de se poser sur l'ours. Et il s'endort. Apaisé. 

Et à son réveil, son coeur battait encore. Et ils continuèrent à marcher.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire